La flûte enchantée

Juin 2019
La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly
La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly

La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly
La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly

La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly
La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly

La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly
La flûte enchantée © Lucien Monot/Delphine Mouly

1/7

Distribution

 

La reine de la nuit – Floriane Derthe

Première dame – Céline Nidegger Semenzato

Deuxième dame – Louise Hanmer, remplacée par Eléonore Heiniger

Troisième dame – Joanna Haupt

Papageno – Louis Sé

Tamino – Louis Bonard

Et l'Orchestre Amati, dirigé par Marc Tairraz. 

La flûte enchantée reprend les 40 premières minutes de l’opéra de Mozart pour répondre à l’exercice d’un jury final d’école d’art. Plus qu’une pièce, cette performance se veut une expérience ; celle notamment de tout mettre en œuvre pour réaliser un rêve, peut-être fictif d’ailleurs. Interrogation sur les attentes liées à un « futur artiste », où l’on se joue des codes de l’opéra et du spectacle de fin d’année. Ainsi au-delà de l’orchestre, des costumes et des décors, apparaissent en filigrane des questionnements sur l’hyper-professionnalisation et l’amateurisme, la légèreté et la mégalomanie, le pastiche et la naïveté, le plaisir et le pied-de-nez, ou l’enfance et le désir. 

Captation disponible sur demande.